Le 5 juin 2019
comprendre le bio

En quoi les cosmétiques bio et vegan sont meilleurs pour l’environnement ?

Bons pour vous mais aussi pour la planète, vous pouvez faire confiance aux cosmétiques bio et vegan pour respecter la nature et sa richesse.

En quoi les cosmétiques bio et vegan sont meilleurs pour l’environnement ?

Les cosmétiques bio sont meilleurs pour votre peau et votre santé, c’est un fait. Mais saviez-vous qu’en utilisant des cosmétiques bio et vegan, vous rendez également service à l’environnement ?

Avec eux, nous pouvons penser à notre beauté tout en pensant à celle de la planète.

Avec eux, il devient aisé de faire perdurer la beauté de la planète en plus de la nôtre !

Utiliser des cosmétiques bio et vegan est bien un premier pas vers la préservation de l’environnement, pour plusieurs raisons.

Ils respectent les animaux

Un produit cosmétique est Vegan lorsqu’il est certifié par un label reconnu comme Vegan Society.

The Vegan Society est un organisme indépendant basé aux Etats-Unis. Le label a été créé en 1944 et constitue un standard international. Il garantit l’absence:

  • d’ingrédients d’origine animale (graisse animale, miel, lait etc.) dans les formules et les emballages
  • de tests sur les animaux à toutes les étapes de la fabrication (même sous-traitées) des ingrédients ou du produit fini

Le veganisme est un courant de pensée, une philosophie selon laquelle il faudrait exclure autant que possible l’exploitation et la cruauté envers les animaux. Au contraire, il faudrait développer des alternatives à cette exploitation au bénéfice de l’environnement.

Les animaux font partie de l’environnement. Les respecter, c’est donc respecter cette partie de l’environnement. C’est pourquoi nous nous y engageons.

Si l’on voit plus grand et au-delà du respect des animaux, l’exploitation animale n'est pas bénéfique pour l'environnement. L'élevage intensif génère beaucoup de pollution (dans l’air, dans l’eau) et nécessite la destruction massive d’espaces naturels.

Nous sommes donc fiers de nous inscrire dans ce courant vegan avec le label Vegan Society qui participe à garantir l’éco-responsabilité de nos produits.

Faire usage de cosmétiques certifiés Vegan ne signifie pas que vous êtes Vegan ou que vous devez l’être. C’est simplement un pas de plus vers le respect de l’environnement à travers votre routine beauté.

Leurs ingrédients sont issus d’une agriculture durable et leurs packagings, de matériaux recyclés

Si l'on a l'ambition de résoudre la crise environnementale, le problème doit être pris à la source et cela passe par une évolution de la manière de produire. Les certifications comme Cosmos Organic garantissent un référentiel de règles de production à respecter afin de percevoir la certification de cosmétique biologique.

Son but : promouvoir l’utilisation d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, les processus de production et de transformation respectueux de l’environnement et de la santé humaine ainsi que la chimie verte.

  • Des formules à base d'ingrédients naturels et bio

Les produits qui reçoivent la certification sont composés d’un minimum de 20% d’ingrédients biologiques, 95% d’ingrédients naturels et 95% de leurs ingrédients végétaux doivent être bio. Chez Biovive, nous allons plus loin avec 99 à 100% d'ingrédients naturels.

Ils ne doivent pas contenir d’OGM, de parabènes, de PEG, de silicones, de phenoxyethanol, de phtalates ni de colorants de synthèse.

Il y a des exigences pour chaque type d’ingrédients : agro-ingrédients transformés physiquement, agro-ingrédients transformés chimiquement, eau, ingrédients minéraux et autres ingrédients (catégorie par ailleurs très restreinte).

Ainsi, l’agriculture biologique et la chimie verte sont favorisées au détriment de la pétrochimie pour une meilleure conservation de la biodiversité. En effet, dans l’agriculture biologique, les ressources naturelles sont utilisées de manière durable et les produits chimiques sont bannis.

  • Des packagings responsables

Mis à part les ingrédients, les emballages des produits n’échappent pas au contrôle : ils doivent être écologiques et réduits à leur minimum. Les sites de production, quant à eux, doivent disposer d’un plan environnemental de gestion des déchets strict.

En ce qui nous concerne, nous avons pris le parti de ne pas joindre de notices à nos produits, de limiter les étuis et nos tubes en plastiques ont été recyclés à 50%. Nous avons veillé à ce que nos étuis en carton et autres supports en papier soient issus de forêts gérées durablement et labellisés FSC. Enfin, nous avons choisi des encres végétales Imprim’Vert pour nos impressions.

Ils sont voués à ne pas polluer et être recyclables

C’est bien connu : les produits rinçables sont déversés dans l’eau qui est ensuite déversée dans les fleuves qui se déversent eux-mêmes dans les océans et le cycle de l’eau continue. Ainsi, certains produits cosmétiques conventionnels (non bio) contiennent des ingrédients synthétiques et participent à la pollution des océans.

Les cosmétiques rinçables bio étant à base d’ingrédients naturels, ils se déversent dans l’eau sans la polluer.

Avec les normes qui encadrent les cosmétiques bio, leurs emballages doivent être recyclables, pour pouvoir être recyclés. Ne pas être pollueur est l’une de nos valeurs. Nous respectons donc ces normes : nos flacons et pots sont en verre recyclable à l’infini, nos tubes en plastique PCR et nos accessoires de bouchage le sont aussi.

L’idéal serait évidemment de n'utiliser que des matériaux recyclés, fabriquer des produits 100% biodégradables et recyclables, recycler et ainsi de suite jusqu’à l’infini. Nous tendons chaque jour un peu plus vers cet idéal.

 

La nature est notre alliée. Afin de la maintenir vivante, tentons de réduire ensemble notre impact environnemental négatif en réalisant de petits efforts au quotidien. Et si vous commenciez par adopter une routine beauté bio et vegan ?

Article rédigé par Capucine G.

Tous les produits certifiés

99 à 100% ingrédients naturels

Origine France

9 produits sur 10 Certifiés

complexe breveté de 3 bourgeons

flacons et étuis éco-responsables